Mark Turner et le jeu ‘out’

Éducation

Voici une phrase de Mark Turner sur un accord de Fa mineur. C’est extrait d’une pièce de Gilad Hekselman, One More Song (album: Hearts Wide Open).

Elle démontre comment il est possible de jouer ‘out’ de manière très structurée et comment utiliser une progression triadique de manière ingénieuse.

Mark Turner fig. 1
La pièce est en Do mineur. Nous sommes donc sur le quatrième degré. Mark Turner commence par toniciser l’accord de Fa mineur en arpègeant la triade de Do majeur (quatre premières notes), puis celle de Fa mineur (V – I).

C’est juste après que les choses deviennent intéressantes. En arpégeant continuellement une triade et en en modifiant une note à la fois, il passera en l’espace de deux mesures de Fa mineur a Fa# mineur.

D’abord il y a Fa mineur (fa,lab, do). En montant la quinte d’un demi-ton à Réb, on obtient une triade de Réb majeur (fa, lab, réb). Jusque là, on est encore dans la région de Fa mineur, sur le sixième degré. 

On remarque cela dit qu’en poussant plus loin la tonicisation du quatrième degré, on s’éloigne un peu plus encore de la tonalité originelle.

 Puis, en montant la quinte de Réb d’un demi-ton, nous voilà avec une triade de Réb augmentée (réb, fa, la). En passant de Lab à La, on fait un pas décisif hors de la région de Fa mineur, en en évacuant la tierce.

Finalement, Réb augmenté (ou Do# augmenté) est ré-interprété comme comme V de Fa# mineur, et on achève la modulation en montant sa tierce (Fa ou Mi#) d’un demi-ton. On est maintenant sur Fa# mineur, un demi ton a côté de l’accord original.

Ici, Mark Turner de sert avantageusement du caractère ambigu de la triade augmentée. Il aurait également pu ‘moduler’ en Sib mineur en conduisant le La vers Sib, ou encore en Ré mineur en montant le Réb à Ré.

Voici ce que ça donne plus schématiquement:

 Mark Turner fig. 2

Cela nous renseigne non seulement sur une stratégie ingénieuse de jeu ‘out’ (mais l’est-il vraiment?), mais plus généralement sur une méthode de développement harmonique qui peut servir à bien des choses, arrangement et composition compris. C’est à rapprocher du concept de progressions pseudo-harmoniques dont j’ai parlé par ailleurs.

C’est aussi également un exemple impressionnant de présence d’esprit dans l’improvisation et d’exécution sans faille.